"Tu voulais voir le monde de demain?... Tu y es !"

Bien que la bande annonce avait su attiser ma curiosité et malgré les très bons retours que j'avais pu en avoir, "A la poursuite de demain" n'était pas pour moi une très grosse attente. Il y avait bien le plaisir de retrouver George Clooney à l'écran mais c'est surtout avec l'ambition de me divertir et de passer un bon moment que je me suis diriger vers ma salle de cinéma.

A l'issue de ma projection, je suis un peu déçu. Le film n'est pas mauvais, loin de là il est même très bon, mais je ne me retrouve vraiment pas dans les quelques avis que j'ai pu lire à son sujet. Le scénario écrit par Brad Bird, Jeff Jensen et Damon Lindelof possède une bonne base mais dans l'ensemble, j'ai quand même trouvé que c'était une grosse scène d'introduction pour un second volet un peu poussif. J'ai compris le message que le film veut faire passer, sa volonté de nous battre pour sauver le monde, de rester optimiste, de ne pas baisser les bras et croire qu'un monde meilleur est possible si on le désire mais cela ne suffit pas pour moi.

L'ensemble est vraiment trop bavard. J'ai eu la sensation qu'il ne se passait pas grand-chose. C'est bien fait mais à part nous présenter les personnages et l'atmosphère générale, je trouve que ça manque d'une véritable dimension dramatique. Le "méchant" n'est pas un réel méchant dans le sens où on l'entend et à part suivre nos protagonistes brasser de l'air en nous vantant un monde robotique qui pourrait venir à notre aide, je n'ai pas spécialement ressenti d'émotions particulière durant mon visionnage.

Je n'ai jamais craint pour nos héros, je ne les ait jamais sentis en danger réellement et du coup, le film m'a paru un peu trop long pour ce qu'il raconte. Après, fort heureusement, je reconnais qu'il y a quand même un humour léger qui est agréable et même si on ne l'exploite pas totalement, l'univers de cet autre monde reste plaisant. C'est d'ailleurs sans doute parce qu'on ne l'exploite pas plus que je suis aussi resté sur ma faim maintenant, malgré mes nombreuses réserves, le film se laisse quand même très bien regarder.

S’il se suit bien, c'est aussi grâce à son casting qui fait un bon boulot. J'ai par exemple bien aimé George Clooney en Frank Walker. L'acteur réussit très bien à garder son regard enfantin qui fait qu'en tant que spectateur, on ressent le fait que son personnage est convaincu par ce qu'il raconte et il apparaît ainsi beaucoup plus crédible. J'ai bien aimé aussi celui qui joue Frank Walker enfant. Le jeune Thomas Robinson n'en fait pas des tonnes et il contribue aussi pour beaucoup le fait qu'on trouve Frank Walker sympathique.

A ses côtés, Britt Robertson en Casey Newton est pas mal également. J'avais un peu de craintes à son sujet, j'avais peur qu'elle se fasse étouffer par la présence et le charisme de George Clooney mais ce n'est pas le cas. L'actrice est très bonne, elle rend aussi son personnage sympathique et j'ai beaucoup apprécié la touche de fraîcheur qu'elle peut donner dans ce long métrage. Jusqu'à présent, je ne l'avais vu que dans "Scream 4" où elle n'a pas grand-chose à faire, du coup je serais quand même curieux de la voir dans d'autres projets par la suite.

Véritable révélation du film, la jeune Raffey Cassidy en Athena sort clairement du lot. Je suis rarement emballé par les interprétations des jeunes acteurs mais ici, Raffey Cassidy est vraiment très bonne à tel point que par moment, elle vole un peu la vedette aux autres personnages. Drôle, fraîche, pétillante et assez surprenante dans l'action, la comédienne m'a bien plu. Elle réussit très rapidement à créer de l'empathie pour son personnage et à le rendre crédible là où il aurait pu être risible.

Sinon, ça m'a fait plaisir de voir sur grand écran Hugh Laurie dans la peau de David Nix. Son interprétation est assez légère, on est quand même en droit d'attendre un peu plus de lui mais dans son interprétation, le comédien s'en sort bien. C'est même un peu dommage qu'on ne le voit pas davantage surtout qu'avec son rôle, il y avait quand même matière à creuser un peu plus je pense. Il s'intègre en tout cas très bien dans cet univers sans avoir trop à en faire.

Le reste du casting est du même acabit. C'est assez léger mais dans le bon sens du terme et aucuns jeux ne m'a paru foncièrement mauvais. Il y a même des rôles secondaires qu'on voit très peu mais que j'aurais aimé voir plus car je les ait bien apprécié comme Pierce Gagnon et Tim McGraw, respectivement Nate et Eddie Newton, mais aussi le duo très décalé ainsi que jouissif formé par Keegan-Michael Key et Kathryn Hahn, soit Hugo et Ursulla, qui m'a bien fait sourire.

Dans sa réalisation, Brad Bird confirme en tout cas tous le bien que l'on peut penser de lui. Son travail est vraiment très propre et très efficace. D'ailleurs, si dans l'histoire j'ai l'impression qu'il ne se passe pas grand-chose, j'ai quand même réussi à tenir jusqu'à la fin grâce à sa mise en scène. C'est bien cadré, bien filmé et visuellement, c'est vraiment très beau. C'est d'ailleurs pour cela aussi que le manque d'exploitation de ce monde meilleur s'avère frustrant. On voit quelques belles inventions dans ce monde idyllique mais on aurait tellement pu en voir davantage...

La photographie est très belle sinon tout comme la lumière. J'ai beaucoup aimé la façon dont le film joue avec le temps en retournant dans le passé, en nous montrant le futur etc etc sans jamais nous perdre en cours de route. On aurait pu en voir plus je pense en terme de décors et d’accessoires mais du peu qu'on doit se contenter comme la maison de Frank Walker par exemple, je trouve que c'est bien fichu. La bande originale signée Michael Giacchino est elle aussi agréable à l'écoute et va bien avec le film.

Pour résumer, il y a un peu de frustration de mon côté à l'issue de la projection d' "A la poursuite de demain". Maintenant que je sais à quoi m'attendre, un second visionnage le rendra peut être plus plaisant mais là, j'ai quand même de quoi rester sur ma faim avec un monde meilleur et une technologie totalement sous exploité ainsi qu'une absence flagrante d'un véritable combat à l'écran. Reste que le film est quand même divertissant grâce à la bonne performance de ses acteurs et à une mise en scène réussie de Brad Bird. Ça reste un très bon film agréable à suivre mais c'est vraiment dommage que je retienne principalement cette sensation qu'on aurait pu avoir nettement plus...

3.5