"Seuls les médiocres sont toujours à leur maximum - Somerset Maugham"

Bien que je ne connaisse pas trop l'univers de ce cinéaste (je n'ai pas vu "Clara et moi"), je dois avouer que la bande annonce de "Arnaud fait son deuxième film" a su attiser ma curiosité. Je ne m'attendais pas à une grande comédie mais j'avais l'impression que je pouvais quand même passer un bon moment et la courte durée du long métrage m'a ainsi poussé à faire le premier pas.

Dans son ensemble, j'ai eu exactement ce que je pensais avoir. Le scénario écrit par Arnaud Viard ne m'a pas vraiment surpris, la bande annonce étant assez fidèle à ce que le film va être. Ce n'est pas un défaut en soi car du coup, je n'ai pas été déçu. J'ai même passé un bon moment devant cette histoire assez drôle qui aborde les thèmes du cinéma et du temps qui passe de façon très sympathique. Si vers la fin le film s'essouffle un peu question rythme, j'ai quand même réussi à tenir de bout en bout. C'est dommage qu'on perd un peu en humour à mon sens car jusque-là c'était assez frais mais bon cela ne m'a quand même pas empêché de rester jusqu'à la fin pour voir comment tout ça allait se terminer.

Le casting est lui aussi assez fidèle à ce qu'on pense retrouver dans ce genre de production économique (le budget a été de "seulement" 500 000 euros). Arnaud Viard dans son propre rôle (bien que ce soit une fiction) porte bien son projet sur les épaules. J'ai aimé la sympathie qu'il a su donner à son rôle. On a envie qu'il s'en sorte, on a envie que son projet aboutisse et même si parfois c'est maladroit, c'est quand même un personnage divertissant et intéressant à suivre. Le reste de la distribution est un peu plus en retrait mais s'en sort néanmoins tout aussi bien. Irène Jacob en Chloé est très touchante, l'apparition de Frédérique Bel en fille Meetic m'a amusé et Chris Esquerre en coach sexuel est assez tordant. Celle qui sort un peu du lot, c'est Louise Coldefy qui dans la peau de Gabrielle apporte pas mal de vie, de jeunesse et de fraicheur à l'ensemble. Petite aparté, j'ai beaucoup aimé sa scène chantée.

Présent sur tous les fronts, Arnaud Viard réalise aussi très bien son projet ce qui accentue encore un peu plus sa personnalité dans cette œuvre. Pour un film de cette envergure, il n'y a pas foncièrement de plans vraiment originaux (quoique la scène au lit avec la fille Meetic vaille le coup d’œil) mais le travail fait sur l'exploitation de la lumière naturelle ainsi que sur la photographie est vraiment très propre et met bien en valeur ce récit. Quant à la bande originale composée par Mathieu Boogaerts, il a beau ne pas s'être appuyé sur les images du film pour faire sa composition, sa musique s’intègre très bien dans ce long métrage et le choix des différentes chansons est assez judicieux.

Pour résumer, "Arnaud fait son deuxième film" n'est pas une grande surprise. C'est un film très personnel, porté de bout en bout par son auteur, qui nous donne exactement ce que sa bande annonce nous laisse présager. Cependant, malgré une petite baisse de régime vers la fin, le long métrage a su m'emmener avec lui et j'y ai beaucoup apprécié sa fraicheur et sa dose de folie. Ce n'est pas un film inoubliable mais c'est un film sympathique que je suis quand même bien content d'avoir découvert.

3.0