"- Jésus vous aime.
- Ah, je sais mais je m'en fous !"


La mini-série de Canal Plus "Connasse" me faisait déjà beaucoup rire et j'appréciais beaucoup son interprète que j'avais déjà vu dans d'autres projets. Du coup, quand j'ai su qu'un long métrage "Connasse, Princesse des cœurs" allait sortir et que j'ai découvert la bande annonce ainsi que quelques teasers qui m'ont beaucoup fait rire, c'est sans aucune hésitation que je me suis décidé à faire le déplacement en salles.

Et je ne le regrette absolument pas car j'ai passé un très bon moment. Je ne suis pas sûr qu'une découverte sur grand écran soit légitime (je l'aurais découvert à la télévision cela m'aurait sans doute suffit) mais j'ai quand même beaucoup aimé ce scénario écrit par Noémie Saglio et Éloïse Lang. On sent que tout a été extrêmement bien travaillé afin d'amener leurs "victimes" là où elles le désirent et cette façon de créer un scénario à part entière à partir de simples caméras cachées m'a bien plu.

L'humour de la mini-série télévisée y est donc bien retranscrit. J'ai pas mal souris devant ses différentes situations assez cocasses, le tout ponctué de répliques qui m'ont bien fait rire. Après, je me demande quand même si je n'ai pas une préférence pour le format plus court de ce concept. Sur grand écran ça fonctionne, c'est très léger et divertissant mais par moment, il y a quelques petites baisses de rythmes qui sont un peu préjudiciable même si dans l'ensemble je dois admettre ne pas avoir vu le temps passé.

Devant la caméra, Camille Cottin est la connasse parfaite. Ce qui est drôle, c'est qu'en interview, l'actrice semble plus réservé, plus timide et voir à quel point elle se lâche à fond pour son personnage, ça fait bien plaisir à voir. La comédienne joue avec beaucoup de réussite sur les différents clichés de son rôle et nous propose une caricature que j'adore. Tout est dans la surenchère mais plus c'est gros, plus ça passe. Son interprétation est si bonne avec son exagération totalement assumé que je ne peux éprouver que de la sympathie pour ce personnage pathétique qui n'a pas véritablement conscience de ses actes et de ses paroles.

Cela à l'air simple comme ça mais je trouve que c'est une véritable prouesse que nous livre Camille Cottin. Je n'arrive d'ailleurs véritablement pas à trouver ce personnage foncièrement mauvais ou méchant malgré ses défauts. C'est aussi sans doute pour cela que l'on comprend mieux le côté déstabilisé de ses victimes qui n'arrive pas à y croire sur le coup tant la prestation de l'actrice semble juste. Elle est en tout cas cohérente de bout en bout dans son interprétation et c'est en grande partie grâce à son jeu je pense que l'on arrive à aimer cette connasse.

Entièrement filmé en caméra caché, je trouve que la réalisation d’Éloïse Lang et Noémie Saglio est sympathique. La transition du petit écran au grand fonctionne bien et pour des caméras cachées, je trouve que c'est plutôt bien filmé. Ça me fait plaisir de ne pas voir une image trop dégueulasse et tremblotante car du coup, c'est très agréable à suivre. Si, comme le générique de fin le précise, certaines scènes ont dû être redoublées (les prises de sons en caméra cachées c'est pas toujours simple), le résultat m'a en tout cas convaincu.

J'ai ainsi bien aimé ce montage efficace qui fait que l' "intrigue" se suit assez facilement tandis que le fait d'expatrier cet univers de l'autre côté de la Manche en Angleterre, avec une façon de vivre et une culture différente de celle de la France est une très bonne idée. Cette idée de quête, aussi dingue soit elle, fonctionne. Quant à la bande originale composée par Fred Avril, je l'ai trouvé très bonne également. C'est peut-être pas une musique que j'écouterais en boucle mais elle colle bien avec son sujet.

Pour résumer, comme je m'y attendais, j'ai passé un très bon moment devant "Connasse, Princesse des cœurs". Ce divertissement passe bien l'épreuve de la version longue (même si je préfère le format court plus efficace et rythmé) et je me suis vraiment bien amusé devant toutes ses situations et ses répliques. Le film peut aisément se découvrir à la télévision je pense mais pour se vider la tête, il remplit aisément sa tâche bien porté par une Camille Cottin que je continue de beaucoup apprécié et qui donne ses lettres de noblesses à son personnage. Je reverrais ce long métrage avec un grand plaisir en tout cas.

3.5