Juste pour information, cet avis à été écris peu de temps avant la sortie du film "Hellboy 2 : Les légions d'or maudites" (j'y reviendrais dans un autre billet). Je le remets ici car j'ai revu le film récemment ;-) .

Avant la sortie très prochaine de "Hellboy 2 : les légions d'or maudites", j'avais à cœur de me remater le premier volet de la franchise et ceux pour deux raisons principales à savoir, me replonger dans le bain pour me remémorer quelques petits détails que j'avais peut être pu oublié et aussi parce que mine de rien, "Hellboy" fait parti de ses films que j’apprécie bien.

En effet, j'accroche bien avec les super héros au cinéma en général et je dois dire que j'accroche un peu plus encore lorsque ses derniers sont torturés, que ce n'est pas facile pour eux et dans ce domaine, les aventures d'Hellboy font fort avec cet être venu tout droit de l'Enfer qui va finalement œuvré contre toute attente pour le Bien. Le scénario est habilement bien mené. Maitrisé de bout en bout, on voit que l'histoire à été traité avec beaucoup de soin afin de faire vivre les personnages de la meilleure manière qui soit tout en offrant au spectateur son lot de spectacle qu'il est venu chercher dans ce genre de production. Le mélange action avec humour fonctionne très bien malgré un début de film certes un peu long mais nécessaire pour installer les personnages et les présenter au public. Florissant au niveau des répliques, le film bien que très sombre d'un premier abord est aussi léger et dégage une certaine naïveté qui n'est pas déplaisante quand l'histoire s'attarde plus sur Hellboy que sur l'action. Malgré sa carrure d'anti-héros, on sens une vulnérabilité chez Hellboy qui le rend plus humain mais aussi plus proche du spectateur ce qui est à mes yeux une très bonne chose.

La distribution est excellente à commencer par un Ron Perlman qui donne ses lettres de noblesse au personnage. J'avoue qu'avant "Hellboy", je n'avais qu'entendu son nom. J'ai dû l’apercevoir dans un ou deux films mais il n'avais pas marqué mon esprit plus que cela et avec Hellboy, il marque un tournant dans sa carrière en incarnant ce personnage atypique de la meilleure manière qu'il soit. Possédant la carrure et la "gueule" nécessaire, il livre une très bonne prestation à un point qu'on se demanderait presque si ce héros n'as pas été crée pour lui. Derrière le maquillage, on reconnait son travail d'acteur et il livre à travers son regard une palette d'émotion qui est assez impressionnante je trouve sachant très bien faire le gros dur comme le cœur tendre. A ses côtés, on retrouve une énigmatique Selma Blair. De cette comédienne, je lui connais plus une image glamour et c'est tout à fait l'inverse que l'actrice interprète à l'écran. Mystérieuse, replié sur elle même tout en étant parfois sure d'elle, j'ai été étonné de son jeu dans ce film et j'ai plutôt bien aimé sa façon d'interprété son personnage qui j'espère sera plus développé dans la suite de la franchise. On retrouve aussi un John Hurt charismatique parfait dans le rôle du patriarche protecteur qui donne une touche de sagesse au film. J'ai été un peu déçu de ne pas le voir un peu plus à l'écran même si je comprends pourquoi et que cela s'avère être justifié dans le scénario. Dans un autre registre, Karel Rouden est tout aussi charismatique dans son rôle du méchant Rasputin qu'il incarne en y mettant juste ce qu'il faut de froideur mais aussi de classe. Quant à Rupert Evans, même si j'ai bien apprécié son personnage, je l'ai trouvé en revanche un peu trop léger comparé au reste du casting mais cela ne l'as pas empêché de rester convaincant de bout en bout comme le reste des acteurs. Je ne parle pas de la prestation de Doug Jones qui, si il est très bon contorsionniste, à été doublé en post-production par David Hyde Pierce ce qui fait que mon analyse sur son jeu est un peu faussé je trouve. On va dire que gestuellement, j'ai trouvé son rôle de Abe Sapien très bon tandis que David Hyde Pierce lui donne un bon timbre de voix ;-) .

Concernant la réalisation, une nouvelle fois Guillermo Del Toro m'as prouvé qu'il était un vrai passionné par ce qu'il faisait. Je ne suis pas fan de tout ses films mais il fait partie de ses réalisateurs que j'affectionne car que ce soit dans leur travail ou lors de la promotion de leur film, je ressens un véritable amour du cinéma chez le metteur en scène. Dans "Hellboy", on ressens son attachement au personnage qu'il traite de la meilleure manière qu'il soit. Toujours bien positionné, sa caméra met bien en valeur les acteurs, le scénario mais aussi les décors qui sont exploité de bonne manière pour bien faire ressortir les couleurs. Les effets spéciaux sont excellent et le tout s'avère être très rythmé avec une bande son qui vient emballé le cadeau et nous offrir un divertissement très esthétique de bonne envergure.

Au final, même après plusieurs visionnage, j'aime toujours autant l'adaptation cinématographique de "Hellboy" même si je ne peut pas comparer avec le comic d'origine que je n'ai jamais lu (l'adaptation à l'air d'être assez fidèle cependant d'après ce que j'en ai vu sur le net et ce que j'en ai lu auprès des fans ;-) ). Après plusieurs lectures du film, je me suis aperçu de quelques petits défauts et facilités scénaristiques auxquels je n'avais pas prêté attention la première fois que j'ai vu le film mais cela n'as gâché en rien le plaisir que j'ai pris en le revoyant. J'attends avec impatience la suite des aventures de ce héros au cinéma en espérant que la suite soit aussi bonne que ce volet pour moi. "Hellboy" est un film à découvrir qui plaira à tous ceux qui aime les film de super héros et qui ont envie d'avoir une autre vision que celle des héros Marvel ou DC Comic. Un divertissement efficace sans prise de tête et très plaisant :-)

Ron PerlmanDoug Jones