Homeland

Je ne sais pas pourquoi, mais alors qu'elle à pourtant sur le papier tout pour me plaire, la série télévisée "Homeland" ne me tentait pas plus que ça au début. Je garde pourtant de très bon souvenir de Damian Lewis dans "Life" (injustement arrêté), de Claire Danes que j'aime bien, de Morena Baccarin dans "V" (injustement arrêté aussi) ou encore de Mandy Patinkin dans "Esprits criminels". Le synopsis à tout pour susciter ma curiosité et pourtant, je suis resté de marbre lorsqu'on à commencé à parler de "Homeland". Pourtant, vu tous les échos (en général positifs) que j'en avais, je me suis quand même laissé tenter dans cette aventure.

Et je ne le regrette pas je dois dire. Les scénarios de cette saison 1 écrite par Alex Gansa, Alexander Cary, Chip Johannessen, Meredith Stiehm et Howard Gordon ont réussi à me tenir en haleine jusqu'à l'ultime épisode de la saison. Pourtant, ce n'était aps gagné d'avance et pas seulement parce que la série me tentait pas plus que ça à la base mais parce que je trouve qu'elle à quand même un peu de mal à véritablement se lancer. Si elle arrive quand même à nous captiver, j'ai eu un peu de mal avec les six premiers épisodes qui au fil de mes visionnages commençait un peu à me lasser à force de tourner un peu en rond dans ce jeu du chat et de la souris.

Pourtant le concept est assez intéréssant et dès le début je me suis posé les mêmes questions que le personnage de Carrie : Est ce que Brody est devenu un terroriste ou non ? Le doute s'installe on penche pour le oui puis pour le non puis encore pour le oui et encore le non et ainsi de suite durant six épisodes où vers la fin, je me demandais vraiment jusqu'où ils iraient. Mais c'est quand la série était à deux doigts de me perdre qu'intervient un nouveau personnage, une nouvelle piste que l'on s'attendais pas à voir et qui va faire prendre à la saison 1 une autre dimension.

Est ce que Brody est un terroriste ? Le doute continue de s'installer et je n'en dirais pas plus de peur de spolier ce qui serait dommage (j'espère déjà ne pas en avoir trop dit...) mais dans sa seconde partie de saison, "Homeland" s'emballe vraiment et là, la série m'a vraiment accroché. La comparaison fut souvent faite avec "24 heures chrono" (on retrouve une partie des créateurs et des scénaristes), mais la série nous propose une nouvelle vision du terrorisme, quelque chose de plus posé, de moins brutale et en ça le traitement fut pour moi assez intéréssant surtout que c'est véritablement dans sa seconde partie que la saison va soulever les véritables questions et que les motivations des différents protagonistes va se faire plus claire et surtout plus compréhensible.

En effet, toujours en évitant de trop spoilers j'espère, la série va éviter de tomber dans le piège du clivage entre le Bien et le Mal, les gentils d'un côté et les méchants de l'autre. Alors qu'on était parti pour une vilaine caricature, le fil qui sépare le Bien et le Mal est extrêmement fragile ici et j'ai beaucoup aimé le fait que j'arrivais à comprendre les motivations de chacun sans forcément non plus cautionné tous les actes qui sont commis dans les deux camps. J'ai beaucoup aimé aussi le rapport qu'à la série avec l'Islam. Je suis pas très croyant et le côté religieux dans une œuvre à tendance à souvent me rebuter mais je trouve qu'au delà des simples clichés, la série aborde cette religion avec une certaine beauté et sans rentrer dans les détails, la rends moins extrémistes que certaines séries. Il y à bien sûr deux ou trois trucs auquel 'accroche pas car j'aime toujours pas le côté religieux dans une œuvre mais ici, j'ai vraiment trouvé que l'Islam était montré d'une façon assez poétique par moment avec un parallèle avec nos églises occidentales et le rapport que les gens peuvent avoir avec Dieu. L'affrontement entre ses deux cultures m'a plu même si c'est pas non plus la base de cette série.

Mais vraiment je vais arrêter de parler de cette histoire car j'ai déjà peur d'en avoir trop dit et c'est le genre de série qu'il est vraiment dommage de découvrir en connaissant déjà son issue, une issue qui pour ma part m'a plu et m'a paru assez intelligente et subtile tout en accentuant mon envie de découvrir une saison 2 qui du coup pourrait prendre un tournant qui pourrait me plaire.

Du côté du casting, c'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé Damian Lewis que j'avais déjà beaucoup aimé dans "Life". Je regrette vraiment qu'il n'est pas eu le Golden Globes du meilleur acteur dans une série dramatique pour la saison 1 car je trouve que l'acteur s'en sors vraiment bien. On croit à son retour à la vie après des années de captivité, le comédien jouant à merveille les séquelles qu'un tel événement peut provoquer et on sens bien l'évolution de son personnage et de sa façon de se reconstruire. Très juste, j'ai beaucoup aimé son jeu et j'ai aussi aimé qu'il arrive à rendre son personnage attachant même lorsqu'il apparait de façon assez cruel.

J'ai bien aimé aussi Claire Danes en Carrie Mathison qui elle à réussi à avoir le Golden Globes de la meilleure actrice dans une série dramatique de façon mérité (la série à aussi eu le Golden Globes de la meilleure série dramatique ;-) ). Son personnage très complexe est vraiment bien interprété de façon très juste et j'ai beaucoup aimé aussi la façon dont elle à fait évoluer son jeu jusqu'au dernier épisode où elle aussi, même lorsqu'elle apparait extrêmement agaçante parviens quand même à avoir notre sympathie.

C'est un grand plaisir aussi de retrouver Mandy Patinkin dans le rôle de Saul Berenson. J'aimais déjà beaucoup cet acteur dans "Esprits criminels" mais ici, il gagne encore plus en classe et en charisme. J'ai trouvé son personnage très intéréssant et bien qu'il soit parfois un peu en retrait de l'action, il prends quand même une très grande importance. Le comédien joue tout en sobriété son personnage et le rend vraiment crédible. Dommage qu'on exploite pas un peu plus ses failles (notamment avec sa femme) même si cela sera peut être le cas dans la saison 2 dont la diffusion en France est prévu pour le printemps 2013.

Autre retrouvailles qui m'a fait plaisir, celle de Morena Baccarin dans le rôle de Jessica Brody. J'avais beaucoup aimé sa prestation dans "V" où elle jouait bien la manipulation comme dans les quelques épisodes où on peut la retrouver dans "The Mentalist". Ici, même si on utilise un peu au début sa façon de brillamment joué la manipulation, j'ai beaucoup aimé la voir dans un autre registre où elle nous montre une autre facette de son jeu d'actrice. Je l'ai trouvé très convaincante dans le rôle de cette femme dont le retour de son mari fut assez brutal mais qui va tout faire pour sauver son couple quitte à être parfois rabaissé. J'ai trouvé son jeu très juste et très plaisant en tout cas au point que ça me donne encore plus envie de la voir dans d'autres projets que ce soit à la télévision ou au cinéma.

Du côté des enfants Brody, Chris et Dana respectivement incarné par Jackson Pace et Morgan Saylor, j'ai beaucoup aimé leurs prestations aussi même si c'est surtout la dernière qui sors vraiment du lot en ayant un personnage assez ambiguë pour son âge mais très intéréssant qui va apporter parfois un regard que j'ai bien aimé dans cette intrigue. Le personnage de Dana Brody apparait vraiment juste comme il faut, de façon totalement justifié et plaisante à tel point qu'elle rend presque le personnage de Chris transparent.

J'ai bien aimé David Harewood en David Estes sinon qui est assez crédible dans le rôle du grand patron qui va parfois devoir s'imposer en tant que tel dans son équipe tout comme j'ai bien aimé Navid Negahban en Abu Nazir qui aurait pu être un peu plus développé aussi tout comme David Marciano en Virgil très sympathique. Jamey Sheridan fait un très bon vice Président William Walden même si parfois il joue un peu avec la caricature (ce qui n'est pas forcément pour me déplaire dans ce genre de production ultra patriotique) tandis que j'ai eu un peu plus de mal avec Diego Klattenhoff en Mike Faber que j'ai trouvé souvent fade et dont je suis satisfait qu'il soit plus anecdotique dans la seconde partie de la saison 1 que je trouve plus intéressante.

Sinon, il y à un excellent travail qui est fait sur les différentes réalisations des épisodes. Il faut dire aussi que le support de la création de Alex Gansa, Gideon Raff et Howard Gordon est propice pour une mise en scène aussi intelligente que ses propos. Même les six premiers épisodes que je trouve un brin lassant au final ont su me tenir en haleine grâce à un bon jeu de caméra qui nous offre des plans riches et variés. Plus dynamique, la seconde partie de la saison n'est pas en reste non plus et on sens même que l'ensemble s'emballe pour finir en fin de saison sous pression.

J'ai bien aimé l'utilisation des différents décors que je trouve très plaisant ainsi que des costumes qui rajoutent encore un peu plus au patriotisme de cette œuvre. Visuellement, c'est en tout cas très agréable à suivre et je me suis senti bien immergé dans cette intrigue ressentant même de façon très correct la folie de certains personnages où leurs paranoïa. La série sens très fortement les séquelles d'un post 11 septembre et c'est pas plus mal car dans la réalisation et dans le scénario on sens bien que le temps de l'attaque est révolu et que vient plus le temps de la réflexion où on doit se poser les bonnes questions ce qui en fait une série intelligente avec des personnages dont la psychologies et loin d'avoir été oublié.

J'ai beaucoup aimé aussi la bande originale avec différentes tonalités musicales qui s’intègre bien dans cette œuvre télévisuelle en jouant bien sur la pression de ce contre la montre sans oublier de donner du rythme à l'ensemble. Le thème de la série me plait bien aussi et colle bien avec cet univers je trouve en le rendant en plus encore plus proche de nous ce qui rend cette histoire plus actuelle en lui donnant un peu plus de crédibilité.

Après tous les excellent échos que j'en avais eu, je n'ai pas eu la bombe que j'espérais avec "Homeland". Je l'aurais peut être plus apprécié si je l'avais découvert neutre de tout avis extérieur et que la première partie de la saison 1 ne m'avait pas un peu lasser avant de vraiment s'emballer par la suite. Reste que si c'est pas la claque qui classera cette série parmi mes séries préférés, ça reste une série de très grande qualité que j'ai quand même grandement apprécié découvrir et qui soulève des questions que je trouve très intéressante. Avec un casting excellent et une mise en scène efficace, "Homeland" réussi donc quand même son coup en marquant les esprits et c'est déjà pas mal du tout ;-) .

Ce que j'ai aimé :

  • Une série qui aborde le terrorisme d'une autre façon
  • Des questions posées très intéressante
  • La psychologie des personnages qui n'est pas oublié
  • Un casting vraiment très très bon
  • Une bonne mise en scène dans les différents épisodes
  • L'Islam qui est montré de belles façons par moment
  • Un rythme vraiment soutenu dans la seconde partie de la saison 1


Ce que j'ai moins aimé :

  • Les six premiers épisodes qui commencé à vraiment me lasser
  • Comme j'ai eu trop d'échos positifs avant de découvrir cette série, j'ai pas eu la sensation d'avoir eu la claque qu'on me promettait


Homeland