Iron man 3

Grand fan de films de super héros, je ne pouvais pas passer à côté de "Iron man 3" en salles. Les deux précédents opus m'avait tellement botter, que c'est même avec une confiance quasi aveugle et malgré des retours presse un peu mitigé que je me suis dirigé vers mon cinéma dans l'espoir de passer un bon gros moment de cinéma sans prise de tête et d'en avoir plain la vue.

Et si le plaisir de retrouver Iron man était fort, mes espérances ont été comblés. En effet, j'ai encore une fois pris mon pied dans cette nouvelle aventure dont le scénario est écrit par Shane Black et Drew Pearce d'après l’œuvre de Stan Lee, Larry Lieber, Don Heck et Jack Kirby. Très rapidement le ton est donné. On sais qu'on va avoir à faire à une nouvelle vision de ce personnage tout en gardant les codes conventionnelles de la saga. Très vite plongés dans le bain, le film réserve très peu de surprises mais nous offre rapidement son quota d'action et d'humour.

Fidèle à ce que la bande annonce laissé présager, Tony Stark va se retrouver ici bousculer, mis à terre, en difficulté. C'est pas nouveau dans le monde des super héros où des super vilains veulent toujours leurs peaux mais ça reste plaisant je trouve. Un peu moins "dark" que les récentes productions de ce genre qu'on à pu voir, le film reste toutefois intéréssant et même si c'est montré avec quelques facilités, la fin du synopsis du film "est-ce l’homme qui fait le costume ou bien le costume qui fait l’homme ?" va prendre toute son importance. C'est pas très profond, la remise en cause de soi même du super héros n'est pas forcément novateur mais c'est efficace et j'en demandais pas plus.

Non en fait, la seule chose qui fait que je trouve ce troisième opus peut être un chouïa en dessous des deux premiers (et encore peut être que mes futurs visionnage le placeront - sans doute - au même niveau en terme de ressenti), c'est à cause de ses facilités scénaristique. Entendons nous bien tout de suite, les deux premiers volets en avaient pas mal aussi je ne dis pas le contraire mais dans cet opus j'ai eu la sensation qu'ils étaient amenés de façon un peu brutal, sans trop de finesse. On s’attend à ce que Tony Stark trouve la parade à chaque fois mais parfois c'est assez maladroit je trouve comme la scène finale qui trouvera sa fin quand les scénaristes l'auront décidé quitte à faire revenir le méchant. Après c'est anecdotique car j'ai quand même pris mon pied avec des répliques très sympathique et une dose d'action comme je l'aime mais j'ai pas ressenti les facilités de la même façon dans les autres opus j'ai l'impression (j'aurais vite la réponse car ce sont des films que je regarde assez souvent de toute manière). Parfois les facilités me choque pas, je les apprécie même mais là je me demande si un peu plus de subtilités n'auraient pas été la bienvenue.

Situé après le film "Avengers", cette histoire d'Extremis reste après un peu secondaire aussi je trouve malheureusement. Je pense qu'il aurait été intéréssant de creuser peut être davantage sans savoir sur quel point appuyer en particulier je dois l'admettre. Il y à aussi des similitudes avec l'expérience qui à donné naissance à "Captain America" mais comme ça n'a pas été évoqué dans le film, il y aura peut être plus tard quelque chose à creuser dessus.

Au casting, Robert Downey Jr. nous fait un show. Portant littéralement le film sur ses épaules, ce héros a la classe car on aime le cynisme de ce personnage et en Tony Stark - Iron man, l'acteur endosse une nouvelle fois le costume de la meilleure manière qu'il soit. C'est toujours un sacré pied de le voir évoluer ainsi surtout que si les facilités se sont fait un peu plus nombreuses j'ai l'impression qu'on à aussi décider de mettre un peu plus en avant l'humour de ce personnage. Ça peut déstabiliser parfois mais pour ma part j'ai vraiment adorer et j'ai trouvé que ça s’intégrait bien au récit.

J'ai bien aimé Gwyneth Paltrow en Pepper Potts également. Toujours très charmante, l'actrice prend en plus de la présence à l'écran et c'est loin de me déplaire. Il y à d'ailleurs quelques passages avec son personnage que je trouve très intéréssant et qui montre son importance. Loin d'être la belle plante de service qu'il va falloir sauver, la comédienne réussie à bien donner vie à son personnage tout en justifiant sa place dans cette aventure. Niveau allié de Tony Stark, j'ai bien aimé aussi retrouver Don Cheadle en James Rhodes qui reste toujours efficace et dont la complicité de son personnage avec celui de Tony Stark est assez amusante à voir.

Côté méchant, j'étais assez impatient de voir Ben Kingsley en Mandarin. L'acteur s'en sors très bien surtout lorsque son personnage prend un certain virage que je ne dévoilerais pas ici pour ne pas spolier et j'ai trouvé qu'il arrivait bien à trouver sa place dans ce casting avec son personnage haut en couleur. Si d'un point de vue scénaristique, je comprends son utilisation, je regrette quand même un peu ce méchant que je m'attendais à voir plus bad ass (je précise que je n'ai jamais lu les comics je n'ai donc aucun point de comparaison). J'ai bien aimé sinon aussi Guy Pearce en Aldrich Killian. Bon dès le début c'est marqué sur son front ses intentions, la scène d'ouverture nous fait deviner ce qu'il va devenir tuant toute forme de surprise mais le comédien reste très bon. Pas forcément mis en avant visuellement, j'ai trouvé qu'il avait lui aussi sa place dans cette distribution en tout cas.

Pour le reste du casting, chacun fait ce qu'il à faire de très bonne manière. Jon Favreau en Hogan m'a bien plu, je suis content qu'on ait gardé ce personnage. A côtés, je me demande pourquoi après "Avengers" ont à pas utiliser le personnage de Nick Fury mais les prochains films Marvel me donneront peut être la réponse. J'ai bien aimé aussi voir William Sadler en Président des États-Unis. Il à un petit rôle mais l'acteur est toujours charismatique et c'est toujours un plaisir pour moi que de le voir à l'écran. James Badge Dale en Eric Savin s'en tire bien aussi même si je pense qu'on aurait pu exploiter un peu plus son personnage comme celui de Rebecca Hall (très mignonne) en Maya Hansen ou Stephanie Szostak en Bethany Cabe qui sont au final assez anecdotique. Dans la version originale, c'est aussi un plaisir de retrouver la voix de Paul Bettany en Jarvis. Le timbre de voix du comédien colle bien avec ce personnage que l'on voit jamais en tout cas.

Derrière la caméra, Jon Favreau à passer le relai à Shane Black et cela se ressent tout de suite. C'est pas mauvais, c'est même très bon mais on sens les deux visions de cinéaste totalement différente. Shane Black apporte un petit plus à la franchise à mes yeux, un petit air de nouveauté visuelle qui n'est pas déplaisant avec des pans que je trouve très bien construit. Dans la photographie et l'exploitation de cette lumière bleuté, j'ai eu l'impression de ressentir un peu un petit côté "film d'auteur" sans pour autant sortir du cadre du gros blockbuster qui nous en met plein la vue.

Visuellement, c'est très efficace en tout cas je trouve. La direction d'acteur est assez classique avec pas mal de scènes où on leur fait taper la pose mais c'est très plaisant tandis que les effets spéciaux m'ont bien plu sauf peut être ceux vis à vis d'Extremis justement que je trouve parfois peut être un peu trop exagéré comme lors de la fameuse scène finale. Très classique dans sa forme, Shane Black apporte sa patte au projet malgré tout je trouve même si il utilise beaucoup de classique dans ce genre. Quant à la bande originale composée par Brian Tyler, elle est assez surprenante aussi au delà de sa simple ouverture avec le titre "Blue" interprété par "Eiffel 65" qui peut déstabiliser mais nous montre dès l'ouverture ce changement de vision, cet autre cap que la franchise à pris. Personnellement, je suis aussi (ce qui explique mon amour pour cette franchise ^^ ) un grand amateur d'AC/DC du coup, voir le groupe disparaitre de la saga m'a surpris et en même temps ça m'a permis d'aborder le personnage sur un angle nouveau, chose que j'ai bien aimé aussi même si du coup, je préfère quand même largement la bande originale des premiers films ;-) .

Pour résumer, "Iron man 3" est assez fidèle à ce que j'en attendais. On ne change pas une formule qui gagne, on à toujours le droit à de l'action et de l'humour dans ce film porté une nouvelle fois par le très classe Robert Downey Jr. qui semble toujours s'amuser avec son personnage. Seul changement de cap, la vision artistique avec l'arrivée de Shane Black derrière la caméra qui est loin de me déplaire. Les facilités scénaristiques m'ont semblé ici manquer un peu de finesse comparé aux deux premiers films ce qui fait que je place cet opus un chouïa en dessous des deux autres même si de futurs visionnage pourrait changer la donne et le placer au même niveau. Ça reste en tout cas un grand blockbuster comme je les aime et un film que je reverrais de nouveau avec joie. Le friand de super héros que je suis est en tout cas très content du résultat au point de le revoir peut être en salles avant une future acquisition en Blu-ray.

Liens divers :



Iron man 3

Iron man 3 Iron man 3 Iron man 3 Iron man 3 Iron man 3 Iron man 3 Iron man 3 Iron man 3 Iron man 3 Iron man 3 Iron man 3 Iron man 3