Mary Poppins

Ça faisais une éternité que je n'avais pas revu "Mary Poppins". Bien que ce ne soit pas un de mes classiques Disney préféré, j'en gardais quand même un bon souvenir et c'est vrai que l'occasion de le revoir m’enthousiasmai un peu. J'avais envie de me replonger dans cet univers et de me faire aussi une petite piqûre de rappel car je dois bien avouer que hormis quelques passages, je l'avais quand même un peu oublié ce film.

Et bien mon enthousiasme est quand même vite retombé... Attention, le film n'est pas mauvais je ne dis pas ça, j'ai peut être même perdu mon âme d'enfant qui me permet de moins m’emballai vis à vis de ce film mais malgré le fait que ça reste un très bon divertissement familial, je me suis quand même un peu plus ennuyé. Je ne me souvenais plus à quel point ce scénario écrit par Bill Walsh, Don Da Gradi et P.L. Travers d'après l’œuvre de cette dernière était long à démarrer. Trop long sans doute à se finir aussi. Si enfant j'étais captivé, là il y à plusieurs moments où le long métrage m'as perdu surtout que cette histoire aurait gagné à être raccourci d'une bonne demie heure à mes yeux.

Reste qu'après, si on ne prête pas attention aux longueurs et qu'on veut se prêter au jeu, le film apparait assez efficace. Cette comédie musicale est assez entraînante et on peut prendre un malin plaisir à voir cette nurse apporter un coup de folie dans cette famille trop académique qui en à bien besoin. Tout le monde va évoluer grâce à elle, le père surtout qui va renouer avec son rôle familial et si le message reste gentillet avec une fin prévisible, on ne peut que constater que cela fonctionne. Il y à un humour aussi qui est fort plaisant et agréable je trouve et qui permet de faire en sorte que la pilule passe mieux. Je suis vraiment sorti du film à de nombreuses reprises à causes de ses longueurs mais l'humour léger et la féerie de cette histoire font que j'ai quand même réussi à trouver cette histoire cohérente.

Si l'histoire m'as donc un peu moins captivé que enfant, en revanche j'ai toujours autant aimé les différents acteurs de cette distribution à commencer par Julie Andrews qui est juste mémorable en Mary Poppins. Elle à su donner ses lettres de noblesses à son rôle et figure encore de nos jours comme une référence tant elle à su donner vie à son personnage de la meilleure manière qu'il soit. L'actrice apporte de la fraîcheur, de la folie et son jeu ainsi que son sourire font qu'on à tout de suite une extrême sympathie pour elle. C'est la nurse que l'on aimerait avoir, celle qui passe du temps avec nous sans en oublier ses responsabilités. La comédienne est vraiment impeccable (elle mérite son Oscar, son Golden Globe et son Bafta) et rien que pour sa prestation, le film vaut le coup d’œil je trouve même si étonnamment, on ne lui doit pas les plus grandes danses et les plus grandes chansons du film.

Sur ce point, c'est surtout Dick Van Dyke en Bert qu'il faut remercier. Se lâchant totalement dans ce film, j'ai beaucoup aimé aussi la folie de son personnage qui est très communicatif. A plusieurs moments, ses prouesses de danseurs et de chanteur m'ont même donné envie de revoir "Chantons sous la pluie", un grand classique que j'aime beaucoup. Bien qu’apparaissant comme un rôle secondaire, j'ai beaucoup aimé son personnage qui à su trouver sa place dans ce récit et devenir à mes yeux un rôle au moins aussi important que celui de Mary Poppins. Le film gagne beaucoup grâce à sa performance et c'est aussi amusant de la voir jouer le rôle de Monsieur Dawes même si on le reconnait assez vite avec son regard.

J'ai bien aimé aussi David Tomlinson en George W. Banks, le père qui pense un peu trop à son travail plutôt qu'à ses enfants. C'est plus pour lui faire prendre conscience de ses erreurs que Mary Poppins va apparaître dans sa famille et l'acteur s'en sors vraiment bien. Malgré ses défauts qu'on peut reprocher à son personnage, il apparait tout de suite comme sympathique également. On arrive jamais à lui en vouloir même lorsqu'il tente d'être froid ou distant et sa "libération" finale ne peut que nous ravir tant on attends ça depuis le début qu'il se lâche enfin et profite de sa famille.

Bien qu'en général je ne soit pas trop fan des jeunes acteurs qui souvent peinent à me convaincre, ici j'ai bien aimé aussi les interprétations de Karen Dotrice et Matthew Garber respectivement Jane Banks et Michael Banks. Les deux jeunes acteurs ont une bonne bouille à un point qu'on arrive pas à comprendre le côté "dissipé" qu'on veut leur donner (on à connu pire comme enfant turbulent au point que la réaction de la première nurse en début de film peut paraitre un poil excessif). Tout de suite on à envie de partager leur aventure et c'est un peu avec eux aussi qu'on va tâcher de retrouver notre enfance en acceptant le délire de ce qu'il peuvent vivre aux côtés de Mary Poppins.

Concernant le reste du casting, il m'ait apparu un peu plus en retrait. C'est ainsi que je pense qu'on aurait pu exploiter un peu plus Glynis Johns dans le rôle de Winifred Banks, la mère un peu déluré qu'on nous peint avec beaucoup de couleurs sans jamais pourtant exploiter totalement son rôle dans cette famille. J'ai une petite tendresse malgré tout pour elle comme pour Ed Wynn en Oncle Albert ou encore le très drôle Reginald Owen en Amiral Boom (son acolyte Don Barclay est lui aussi très drôle d'ailleurs). Dans son ensemble en tout cas le casting tient vraiment bien la route et chacun occupe de la meilleure façon qu'il soit sa place.

Côté mise en scène, c'est aussi un excellent travail. On n'oublie jamais les longueurs malgré un montage plutôt efficace et convaincant mais la réalisation de Robert Stevenson est vraiment excellente. D'ailleurs, à l'approche des 50 ans du film au moment où j'écris ses lignes, je trouve que le long métrage à vraiment très bien vieilli. On ressens bien sûr son époque avec des effets visuels qui ne nous trompe pas, des incrustations un peu maladroite et un côté un peu kitsch qui nous remettent tout de suite ce film dans son époque mais je trouve quand même que visuellement il se bonifie vraiment bien.

Les prises de vues sont bien pensés, la photographie reste assez belle avec une très bonne exploitation des différentes couleurs et on ne sens jamais de monotonie dans cette façon de nous peindre ce décor. Les décors d'ailleurs sont eux aussi très bons tout comme les différents costumes. J'aime beaucoup cet aspect très théâtral, avec ses décors où on ressens le studio même si on joue avec les couleurs. Ça apporte beaucoup de charme au long métrage et ça l'aide à se bonifier avec le temps à mes yeux. Les mélanges prises de vues réels et dessin animés sont eux aussi très bien ficelé je trouve.

Quant à la bande originale composée par Richard M. Sherman et Robert B. Sherman, elle est elle aussi efficace. Elle apporte toute son identité et son âme à ce film et de nombreuses chansons résonnent encore dans nos têtes même une fois le générique de fin passé. Le seul petit bémol à mes yeux ou devrait je dire plutôt oreille, c'est que le débit du phrasé est si important que parfois, on ne comprends pas toute les paroles et un retour en arrière s'impose. C'est dommage car la multitude de chansons s’intègrent à merveille au récit et possède aussi son quota d'humour mais entre ça et ses longueurs que je peux ressentir maintenant quand je vois le film, ça ne m'as pas aidé à avoir la même sympathie pour ce film que celle que je pouvais avoir étant enfant. A noter aussi que les différentes chorégraphie restent très belles et qu'avec les décors et les couleurs, on à parfois l'impression de voir à l'écran de belles toiles.

Pour résumer, je regrette un peu de ne plus avoir le même enthousiasme pour "Mary Poppins" que celui que je pouvais avoir étant plus jeune. Je le regrette d'autant plus que l'histoire reste mignonne quand même, que les acteurs sont excellents, que la mise en scène est très belle et que techniquement le film vieilli vraiment bien je trouve. Malheureusement, ça reste beaucoup trop long parfois, ce genre d'histoire méritant d'être plus courte je trouve, et on ne comprends pas toujours les paroles des chansons à force d'un débit rythmé mais trop rapide parfois. Malgré les imperfections que je peux lui trouver maintenant, ça reste quand même un très bon film famillial, très divertissant que je ne regrette pas d'avoir revu. Il à marqué l'Histoire du cinéma ainsi que de nombreux enfants, sa magie continue de fonctionné et ça reste le plus important.

Mary Poppins

Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins Mary Poppins