"J’ai une bombe dans la tête. Si tu ne me tues pas, je vais mourir."

Cet avis à été écrit il y a quelques années. Je le remonte car j'ai revu le film récemment en Blu-Ray et mon avis à son sujet n'a pas changé.

C'est quasiment dans la foulée de "Mission : Impossible 2" que je me suis mater "Mission : Impossible 3" dernier volet en date de la franchise avant la sortie prochainement de "Mission : Impossible - Protocole fantôme". Ça faisait un sacré moment maintenant que je ne l'avais pas revu ce film et il faisais sans doute parti de ceux que je voulais le plus revoir car je gardais en mémoire un excellent ressenti de mon précédent visionnage.

Force est de constater que le plaisir est toujours là. Alors que "Mission : Impossible", premier du nom, nous offrait une bonne base avec une profondeur assez intéressante des différents personnages et que "Mission : Impossible 2" nous décevait un peu mais nous offrait une bonne dose d'action, ce troisième opus réussi la prouesse de véritablement lancer la franchise en ne prenant que le meilleur des deux précédents films tout en gardant l'esprit de la série télévisée d'origine. Du coup, on a le droit à un scénario écrit par J. J. Abrams, Alex Kurtzman et Roberto Orci qui est excellent.

Bien sûr, on a toujours quelques facilités et des scènes un peu grosse le tout avec un final quelque peu prévisible mais ça m'as fait plaisir de retrouver une intrigue prenante qui tient un minimum la route et qui nous donne envie de nous intéresser aux personnages. Même la romance du film trouve ici une utilité (à la différence du deuxième film) et reste intéressante en se faisant présente sans être étouffante. Dès les premières minutes j'ai été emballé par cette histoire sans temps mort où j'ai eu l'impression d'avoir enfin le genre d'histoire que je voulais.

On s'intéresse à la psychologie des personnages, il y a de l'action, de l'émotion, de l'humour bref tous les ingrédients nécessaire pour avoir un divertissement de qualité qui ne renouvelle certainement pas le genre mais qui nous fait passer tout de même un sacré bon moment de cinéma. J'ai particulièrement bien aimé le fait que l'on retrouve de l'espionnage dans ce volet, qu'il ne serve pas juste de prétexte pour des scènes d'action comme cela avait pu être le cas pour le deuxième film mais que l'espionnage reste le cœur du film comme dans le premier film avec des agents secrets qui prennent leurs missions au sérieux et ne sont pas des mannequins.

Après, même si ce n’est pas forcément toujours exploité, j'ai bien aimé aussi le fait que le film pose la question de savoir si un agent secret peut avoir une vie familial et quel lien il peut tisser avec son entourage. Bien entendu ce n’est pas le centre du film et on n’a pas le droit à une thèse sur la question le film restant avant tout un divertissement mais j'ai apprécié que ce soit utilisé et mis un peu en avant dans l'intrigue ça lui donne plus de force, plus d'importance. De plus, le fait de garder l'esprit de la série télévisé crée par Bruce Geller permet de donner davantage de crédit à ce scénario que je trouve parfaitement bien maitrisé et dosé.

Quel plaisir aussi de retrouver Tom Cruise dans le rôle d'Ethan Hunt. Ce personnage lui va toujours bien et j'ai aimé le fait qu'il redevienne un agent secret. Débarrasser des fantaisies scénaristique du film de John Woo, l'acteur redevient le héros charismatique, intelligent et efficace que j'avais aimé chez Brian De Palma le tout avec encore plus de consistance. On s'attache plus à son personnage et l'acteur s'investit à fond dans son interprétation pour nous livrer un résultat vraiment excellent.

J'ai bien aimé aussi revoir Ving Rhames dans le rôle de Luther Stickell. Toujours aussi drôle et pertinent, l'acteur est de nouveau mis un peu plus en retrait mais garde une bonne importance évitant ainsi les pièges précédent. Le fait de retrouver les deux comédiens ensemble assure une bonne continuité et une certaine cohérence dans la franchise malgré les différents changements de cap effectué ce que j'ai aussi apprécié. Puis je ne boude pas mon plaisir de revoir à l'écran un acteur que j'apprécie.

Autre cohérence avec les autres opus, l'arrivée dans cette distribution de grands noms du cinéma américain pour remplacer les anciens. C'est ainsi que dans l'équipe on va retrouver Jonathan Rhys Meyers dans le rôle de Declan. J'ai bien aimé le jeu de l'acteur que j'ai trouvé très juste. Un peu en retrait, ça n'enlève pas le fait que le comédien s'en sort à merveille avec son personnage. Un peu en retrait aussi mais donnant à ce casting une dimension internationale, on retrouve aussi la charmante et talentueuse Maggie Q en Zhen. J'ai trouvé l'actrice convaincante (bien plus qu'Emmanuelle Béart dans le premier film) et même si on ne l'exploite pas toujours de la meilleure façon qu'il soit, ce fut un plaisir pour moi de la voir à l'écran.

J'ai beaucoup aimé aussi Michelle Monaghan dans le rôle de Julia. Son personnage apporte vraiment quelque chose de nouveau à la franchise au-delà de la simple romance facile. J'ai trouvé que son arrivée est faite de façon très intelligente et même si elle n'est pas toujours mise en avant, j'espère vraiment la retrouver dans le prochain opus. Billy Crudup en John Musgrave est lui un peu plus léger notamment vers la fin du film mais l'acteur s'en sort bien quand même, sauver par un charisme qui lui permet de bien rester présent dans cette intrigue. L'évolution de son personnage n'est pas toujours judicieuse mais j'ai quand même apprécié de le voir ici tout comme Laurence Fishburne, un acteur que j'aime beaucoup, dans le rôle de Theodore Brassel. L'acteur brouille bien les pistes du coup on ne capte pas toujours les intentions et les motivations de son personnage mais j'ai bien aimé même si on peut, peut-être, regretter que dans le scénario les employeurs d'Ethan Hunt soient un peu trop mis en avant au lieu de rester dans l'ombre et de "nier leurs activités si un agent se fait prendre".

Il est aussi agréable de retrouver Simon Pegg dans le rôle de Benji Dunn. Il ne sert pas à grand-chose mais il est bien écrit et apporte un peu de fraicheur au casting. L'acteur joue bien le jeu en tout cas et évolue dans un registre comique où il a fait ses preuves le tout sans en rajouter. En revanche, j'ai eu un peu plus de mal avec Keri Russell dans le rôle de Lindsey Farris. Ça vient peut-être aussi du scénario mais l'actrice ne m'as jamais vraiment convaincu, je n'ai pas arrêté de la trouver un peu trop légère pour ce personnage et j'ai eu du mal à lui trouver une quelconque crédibilité du coup même si elle apparait peu à l'écran, à chaque fois je trouvais que ça sonnais un peu faux un peu comme si on avait demandé à Michael Moore d'incarner Bruce Lee au cinéma (l'exagération est volontairement assumé pour illustrer mon propos ^^ ).

De toute façon, la palme du film revient à Philip Seymour Hoffman, magistral en Owen Davian au point qu'il vole la vedette à un Tom Cruise livrant pourtant une excellente interprétation. Le face à face entre les deux comédiens est excellent et fait vraiment plaisir car après un Dougray Scott très risible dans "Mission : Impossible 2", ça fait plaisir de voir un vrai bon méchant sans états d'âme et prêt à tout pour atteindre son but. Je pense d'ailleurs que si le film est une réussite, si il est aussi prenant, c'est aussi en grande partie grâce au jeu de Philip Seymour Hoffman qui offre enfin à la franchise un vrai bon méchant digne de ce nom. Chacune de ses apparitions fut en tout cas pour moi un délice et une scène marquante.

Après Brian De Palma et John Woo, voici venu le règne de J. J. Abrams qui prend le relai haut la main et réussi la passation de témoin. Tout comme le scénario, le réalisateur prend ici le meilleur des deux précédents volets et les élèvent un cran au-dessus pour nous offrir un spectacle parfaitement maitrisé de A à Z. Les scènes s'enchaînent avec une grande fluidité et sont d'une très grande beauté je trouve. On est loin de la parodie d'avant pour avoir un vrai bon film d'action comme j'aime les voir avec son lot de cascades, de fusillades et d'explosions comme je les aime.

Visuellement, je trouve que les effets spéciaux sont très réussis et on a le droit à de belles scènes pyrotechniques même si encore une fois l'intrigue n'est pas délaissée au profit de l'action fort heureusement. Bien au contraire, les deux forment un mélange homogène et agréable que la mise en scène de J. J. Abrams sublime à merveille même si ça n'empêche pas de tomber dans quelques facilités. Quoiqu'il en soit, les scènes les plus grossières, les plus abracadabrante (comme celle du balancier) passent cette fois ci sans difficultés et sans nous sortir du long métrage même si on continue de les trouver énorme.

Les costumes et différents accessoires sont eux aussi mieux choisi cette fois et contribue à l'esthétisme général de l’œuvre sans être trop choquant. Les décors sont bien exploités et un très bon travail a été fait là encore sur les différentes lumières et la photographie général du film. Quant à la musique du film composée par Michael Giacchino et Lalo Schifrin, je l'ai trouvé elle aussi excellente en ayant atteint son objectif de bien donner vie à l'histoire ainsi qu'à la mise en scène tout en gardant à l'esprit la série d'origine en dénaturant par exemple le moins possible le thème phare qui des années après sa composition et son utilisation dans la série télévisée ainsi que dans deux films, reste toujours aussi diablement efficace pour nous entraîner dans l'aventure.

Pour résumer, "Mission : Impossible 3" fait partie des meilleurs opus de la franchise pour moi. J. J. Abrams a su donner un coup de pied dans la fourmilière et lancer définitivement cette saga en nous offrant un divertissement de très grande qualité qui a su ne garder que le meilleur des deux précédents opus tout en ayant en tête l'esprit de la série télévisée. On retrouve un Tom Cruise en grande forme face à un Philip Seymour Hoffman encore plus saisissant pour un duel passionnant qui m’a beaucoup plu. Même si parfois c'est un peu trop gros, je prends toujours beaucoup de plaisir à voir ce film décidément très efficace et qui plaira je pense aux amateurs du genre.

Liens divers :



4.5