Grand amateur de la saga "Scream", ce quatrième volet de la franchise faisait parti de mes grosses attentes de cette année. C'est exactement ce genre de petits plaisirs coupable que j'aime voir au cinéma où je sais que je risque très fortement de passer un bon moment. Alors quand l'occasion s'est présenté pour moi d'aller voir "Scream 4", c'est sans aucune hésitation que j'ai été le voir au cinéma :-) .

Après un "Scream 3" divertissant mais qui commençait à s'essouffler, j'avais quand même quelques craintes au sujet de ce quatrième film. J'avais l'impression que la boucle avait été bouclé, que le concept avait été bien exploité et je ne voyais pas l'intérêt qu'il y avait à faire un nouveau film. Même si je l'attendais fortement, je trouvais ce projet un brin casse gueule. Et pourtant, dès les premières secondes du film mes craintes se sont envolés. J'ai vraiment passé un excellent moment devant cette histoire qui reprend tout ce que j'aime dans cette saga et qui l'améliore même quelques peu. Après une scène d'ouverture délirante que j'ai trouvé assez drôle, le ton est donné. Le film sera drôle mais le fond ne sera pas pour autant oublié. En ce qui concerne le fond, sans se prendre la tête on à toujours le droit à une bonne leçon de cinéma. 10 ans se sont écoulés depuis le dernier volet, de l'eau à couler sous les ponts et de nouveaux films ont vu le jour. C'est toute une nouvelle génération qui est ainsi pointé du doigt et une nouvelle vision du cinéma qui est montré. L'ascension fulgurante du net via Facebook ou Twitter par exemple qui donne les informations en temps réels (excellente la scène dans la classe ou tout le monde apprends la mort d'une élève ^^ ) sans oublier la profusion d'un voyeurisme gratuit et tape à l'œil avec les webcams, le scénario de Kevin Williamson est vraiment brillant. Les films d'horreur en prenne pour leur grades que ce soit au niveau de leurs originalités ou de la stupidité de leur scénario. La scène avec la liste des remakes qui ont vu le jour ses dernières années illustrant parfaitement un cinéma qui s'essouffle et qui est en quête d'idées. "Scream 4" ne déroge d'ailleurs pas à la règle et son concept de suite est lui aussi montré du doigt mais cela est fait de bien bonne manière en restant à la fois respectueux du film d'origine (Neve Campbell donne d'ailleurs une réplique très drôle à ce sujet à la fin du film ;-) ) tout en voulant apporter de la nouveauté. Le parallèle entre le premier film et cet épisode est en tout cas bien montré je trouve et très intéréssante sur le côté explicatif des suites qui ne font que suivre les même trame en donnant toujours plus tout de même. De la nouveauté d'ailleurs il y en à, à l'image de ce final totalement rocambolesque (personnellement, je ne m'y attendais pas ;-) ) où on découvre le vrai visage de Ghostface, un visage plutôt angoissant et sombre comparé aux trois premiers opus je trouve et qui permet aussi au passage de critiquer une nouvelle fois une société qui prête beaucoup trop d'intérêts aux paillettes et à la gloire éphémère. Les anciens personnages de la franchise qui sont présent dans ce volet s'en prennent pleins la figure eux aussi et c'est assez plaisant à voir car j'ai vraiment eu la sensation qu'il souffrait bien cette fois et que la tâche était vraiment compliqué pour eux (même pour Dewey qui s'en sors quand même le mieux à l'image de sa colonne vertébrale qui sans aucune explication va beaucoup mieux). L'alchimie avec les nouveaux personnages fonctionnent en tout cas et ça fait plaisir. Après, tout n'est pas parfait pour autant même lorsqu'on se laisse prendre au jeu des facilités scénaristique. Ainsi, l'humour présent dans ce long métrage est bien plus visible avec un côté comique qui prend le dessus sur l'épouvante légère des premiers films. Les clins d'œils cinématographiques et les leçons de cinéma sont quant à eux moins subtils, plus direct mais je me suis vraiment laissé prendre au jeu et été agréablement servi avec encore une fois une fin qui m'as surpris et qui change un peu de ce que l'on pouvait s'attendre à voir.

Devant la caméra, c'est quand même le pied de retrouver le fameux trio Neve Campbell - Courteney Cox - David Arquette. Neve Campbell reste fidèle à elle même dans ce film où elle ne change pas la façon de jouer son personnage. C'est une bonne chose car cela assure une bonne continuité alors même que son rôle évolue tout de même. Moins sur la défensive, plus sur l'attaque, elle en prend toujours plein la figure mais ne se laisse pas faire ce que j'ai apprécié et l'actrice s'en sors bien. Sa prestation est très bonne tout comme celle de Courteney Cox, qui à un peu perdu en glamour mais dont le personnage opportuniste lui va à ravir. La comédienne est toujours percutante et même si on ressens quand même que quelques années ont passé depuis le dernier film, c'est pour elle aussi un grand plaisir pour ma part de la retrouver à l'écran. David Arquette apparait quant à lui un peu plus en retrait. Au delà du fait que son personnage ne boite plus et se mette à courir avec facilité sans que l'on sache pourquoi, le comédien joue bien son jeu mais il à moins d'importance qu'avant. Les années ont passés pour lui aussi et ça se ressens un peu également physiquement mais c'est quand même dommage je trouve qu'il n'ait pas été mis plus en valeur dans ce scénario. Quoiqu'il en soit, ce trio présent depuis le premier "Scream" prouve une nouvelle fois son importance dans cette franchise que l'on n'imagine pas sans eux tant ils sont indissociable de cette histoire au même titre que Ghostface. C'est d'ailleurs aussi parce qu'ils sont important dans cette intrigue que l'on continue d'être attaché à eux et que de les voir souffrir à la fin rend le film encore plus prenant. Parmi les nouvelles têtes, on retrouve une Emma Roberts vraiment saisissante. J'ai pas été tout de suite accroché par son personnage mais au fil du film, il gagne en importance et l'actrice le fait très bien évoluer en lui donner une parfaite ampleur jusqu'à sa dernière scène. J'ai bien aimé aussi Hayden Panettiere. Ça m'as fait plaisir de la voir dans autre chose que "Heroes" et même si son jeu ne change pas beaucoup vis à vis de la série, elle s'avère quand même très bonne dans la peau de son personnage que j'ai vraiment bien aimé. Rory Culkin fait également parti de ceux que j'ai bien aimé et dont j'ai trouvé le jeu très sympathique. Le seul avec qui j'ai eu un peu de mal c'est Nico Tortorella. Je sais pas trop si ça vient de son personnage ou de l'interprétation de l'acteur mais j'ai jamais réussi à vraiment accrocher avec ce rôle. J'aurais même préféré qu'il ne soit pas présent dans cette intrigue même si d'un point de vue scénaristique, le personnage qu'il joue à tout de même de l'importance. Même Marley Shelton qui est pourtant un peu légère m'as plus plu et m'ait apparu plus intéréssant. Le reste du casting est très bon aussi en tout cas avec quelques apparitions savoureuses notamment lors de la fameuse scène d'ouverture et c'est toujours très cohérent de voir qu'une nouvelle fois, on à fait appel à des "stars" du petit écran pour ce film. Ils s'en sortent tous très bien et cela continue de faire une suite logique avec l'ensemble de la série.

Niveau mise en scène, j'aime toujours autant le travail de Wes Craven. Un peu plus tapageur que les autres volets, le réalisateur reste dans une parfaite continuité cependant et on retrouve ici la même ambiance que j'avais bien aimé dans les autres volets. La caméra se place toujours au bon endroit et se joue des ficelles du genre pour se les réapproprié. Parfois ça peut apparaitre comme un peu gros mais cela correspond bien avec ce film et certains plans sont vraiment parfait. Les décors sont bien exploités avec des angles de vue judicieux qui contribue à donner une bonne tension au film même si celui ci reste tout de même plus proche de la comédie horrifique que du film d'horreur pur et dur mais cela reste dans l'esprit de la franchise. Cet esprit est d'ailleurs très marquant car lors de la scène finale le film prend une autre dimension et pars vers quelques choses de plus angoissant (même si le côté comique reste) qui permet de non seulement finir le film en beauté mais en plus de montrer l'importance de la mise en scène de Wes Craven dans cette histoire et du choix délibéré de la légèreté ambiante. Ça casse un peu avec le reste du film (et même le reste de la franchise) mais c'est pas plus mal car ça permet non seulement de me surprendre mais en plus de totalement dépoussiéré la saga. J'ai bien aimé en tout cas le travail qui à été fait sur la photographie et la lumière ainsi que sur l'exploitation des différents décors. Le montage est très rythmé, très dynamique et je me suis pas ennuyé une seule seconde devant ce film. La musique de ce film composée par Marco Beltrami est elle aussi très bonne. Tout comme la mise en scène, elle joue avec les stéréotypes du genre du coup, elle colle bien avec ce film. Elle n'apporte rien de bien novateur mais musicalement c'est très bon je trouve et ça enveloppe à merveille le long métrage sans jamais l'étouffer. Au sujet des costumes, il n'y à pas grands choses à dire ils sont dans l'ensemble vraiment bon (même si j'ai trouvé Gale et Dewey trop propre sur eux) et c'est toujours le pied totale de revoir la fameuse combinaison de Ghostface qui est devenu mythique avec le temps et dont j'éprouve beaucoup de plaisir à le revoir surtout avec son couteau à la main :-) (D'ailleurs, j'aime beaucoup aussi l'affiche de ce quatrième film qui combine le fameux masque avec le couteau qui correspond bien à ce long métrage à mes yeux ;-) ).

Pour résumé, j'ai vraiment pris mon pied devant "Scream 4". Le film est un peu moins subtil et possède certes quelques défauts mais je l'ai trouvé particulièrement jouissif et il m'as procuré autant de plaisir que le premier volet. Mes craintes se sont rapidement envolés et j'ai vraiment passé un excellent moment devant ce divertissement qui à réuni tout ce que j'aime dans cette franchise. J'ai pas vu le temps passé, j'ai bien ris, j'ai eu quelques petits sursauts grâce à une mise en scène parfaite, l'histoire m'as plu avec ce final auquel je ne m'y attendais pas bref, je le reverrais sans nul doute avec beaucoup de joie ce film sans prise de tête qui continue d'élever "Scream" parmi les franchises que j'affectionne le plus :-) .

scream_4_2.jpgscream_4_3.jpg