"Commandant... Si tu essaie encore de me toucher... Je te tue !"

Et bien voilà, avant de me revoir le reboot de la franchise ainsi que sa suite, j’en ai enfin fini avec la saga cinématographique originale de « Star Trek » et son ultime opus à savoir « Némésis ». Quand je regardais les affiches, j’avais un peu de craintes mais c’est quand même bien décidé que j’ai inséré mon Blu-ray dans le lecteur.

Au final, le résultat n’est pas aussi catastrophique que je le craignais. C’est même plutôt plaisant je dois le reconnaître. Il y a toujours énormément de facilités et il ne faut pas être très regardant sur la crédibilité d’un tel récit mais je me suis une nouvelle fois laissé prendre au jeu de cet univers. La fin au cinéma de l’équipage du Capitaine Picard n’est pas aussi forte que celle de la fin de l’équipage du Capitaine Kirk mais j’ai quand même pris du plaisir à suivre cette nouvelle aventure. Ca ne révolutionne pas le genre, c’est même déjà assez daté visuellement pour un film de 2002, mais c’est un divertissement efficace que j’ai trouvé intéressant et parfois même drôle.

Devant la caméra, Patrick Stewart semble toujours prendre du plaisir à incarné Jean Luc Picard. Charismatique, il s’impose une nouvelle fois en leader naturel. J’aime toujours aussi Brent Spiner qui au fil des épisodes aura très bien su faire évoluer son rôle de Data tout comme j’ai apprécié également l’évolution de Jonathan Frakes en Riker. Parmi les nouvelles têtes, je retiendrais surtout Tom Hardy (je ne m’attendais pas à le trouver ici) très bon en Shinzon ainsi que Ron Perlman méconnaissable (pour changer) en Viceroy. La distribution fait en tout cas son job et réussit à nous masquer quelques peu les légèretés scénaristique.

A la réalisation, l’équipe se retrouve aux mains d’un nouveau venu dans la franchise à savoir Stuart Baird. Le metteur en scène s’en sort plutôt bien d’une manière générale. Il est dans la continuité de ce que l’on a déjà pu voir et même si à l’écran, cela manque d’images fortes, de plans sensationnels qui nous scotche à notre siège, c’est quand même agréable à voir. C’est juste vraiment dommage que le long métrage semble plus vieux qu’il en a l’air avec ses effets visuels très cheap et ses incrustations parfois douteuses. Reste que le montage dynamique fait que je ne me suis pas trop ennuyer.

Pour résumer, « Star Trek 10 : Némésis » fut une bonne surprise pour moi. J’avais des craintes mais ce ne fut pas le désastre auquel je craignais. C’est même un épisode plutôt bon qui m’a replongé dans l’univers Star Trek avec plaisir. Dommage que la saga originale ne finisse pas sur un épisode plus fort, quand on le revoit, on comprend même l’utilité du reboot qui viendra quelques années plus tard mais je ne regrette vraiment pas en tout cas de l’avoir vu.

Liens divers :



3.5