Star Trek 7 : Generations

"Ne commencez-vous pas à sentir le temps qui vous rattrape ? Il est semblable à un prédateur. Il vous pourchasse. Oh, vous pouvez essayer de le distancer avec des médecins, des médicaments, de nouvelles technologies, mais à la fin, le temps va vous rattraper et vous tuer."

Passation de pouvoirs après l’équipage Spock – Kirk, je n’avais jamais eu l’occasion de voir ce septième film de la franchise « Star Trek » à savoir « Générations ». C’est maintenant chose faite avec un blu-ray qui une nouvelle fois est d’une qualité irréprochable.

Verdict ? Ça commençait plutôt bien, très bien même puis ensuite ça s’est vite enlisé. J’ai trouvé l’ensemble bavard, trop bavard et au final, je me suis totalement désintéressé de cette histoire voir même carrément ennuyé. Par moment il y a quand même de légers sursauts qui rendent malgré tout ce film intéressant mais globalement, c’est trop brouillon je trouve.

Pourtant le casting fait le boulot. Bien entendu, Spock manque énormément et Kirk se fait trop rare mais montre tout son charisme mais il fallait bien passé le relai. Du coup, Patrick Stewart s’en sort avec les honneurs dans son rôle du Capitaine Jean Luc Picard. A ses côtés, c’est sans doute le manque d’habitude mais je trouve que ça manque de consistance (notamment le rôle de Data qui est un peu lourd) malgré plein de bonnes volontés.

Niveau réalisation, c’est plutôt bien foutu. On sent qu’on est dans les années 90, les effets visuels ont bien progressé et même si tout n’est peut-être pas non plus à la hauteur de ce projet, c’est quand même correct (la restauration Blu-ray aide beaucoup aussi).

Au final, je tiens pour le moment avec ce septième volet l’épisode que j’aime le moins de la franchise. Il y a de bonnes idées, le relai est bien passé mais c’est beaucoup trop bavard, le film aurait gagné en simplicité, il en serait devenu plus percutant. C’est vraiment dommage mais je reste quand même confiant pour la suite.

Liens divers :



2.5