"Je reviendrais"

A l'approche d'un nouveau volet en salles qu'il me tarde de découvrir même si j'ai quelques craintes à son sujet, j'avais envie de me refaire la saga cinématographique "Terminator", une saga dont je reconnais volontiers que je ne me lasse pas et c'est ainsi que je me suis retrouvé devant le blu-ray du premier volet.

Et ce que je peux continuer d'affirmer, c'est que même après de multiples visionnages, je prends toujours mon pied devant ce film. Il faut dire aussi que le scénario écrit par James Cameron, Gale Anne Hurd, Harlan Ellison ainsi que William Wisher est brillant. Dès le début, je suis captivé par cette histoire futuriste qui se passe dans notre présent. Cohérent de bout en bout, si le film opte pour quelques facilités inhérente au genre, j'en ai quand même grandement pour mon argent.

Le spectacle proposé nous entraine avec lui sans aucun temps morts. On a de l'action, de l'humour, du fantastique et même une romance, qui contrairement à ce que l'on peut avoir d'habitude, est non seulement pas lourde du tout mais en plus importante pour la suite du récit. Il y a vraiment tout ce que j'aime dans ce genre de production avec aussi son lot de répliques qui restent en tête après le visionnage. Le film possède bien parfois quelques petits ralentissements histoire de poser l'intrigue et les différents personnages mais à aucun moment, il n'est ennuyeux bien au contraire.

Face caméra, le casting apporte également beaucoup à ce long métrage à commencer par Arnold Schwarzenegger dans son rôle mythique du Terminator. Plus je vois le film et plus ce choix de casting apparait comme une évidence. Indissociable de la franchise maintenant, l'acteur incarne avec brio cet être robotique sans âme. Bien qu'il ne prononce qu'une dizaine de phrases à peine durant tout le film, son interprétation est très convaincante que ce soit dans sa gestuelle ou dans son regard même si parfois, on sent que le maquillage commence un peu à dater. Charismatique, il incarne vraiment bien le danger que son rôle représente.

Autre personnage qui est vite indissociable de la franchise, c'est celui de Sarah Connor et pour l'interprété, je trouve que Linda Hamilton lui donne ses lettres de noblesses. D'abord un peu fragile, naïve et innocente, l'évolution de l'actrice me plait bien dans ce film et sa dernière scène nous laisse un peu présager de ce que sera la suite avec elle. J'aime vraiment beaucoup son jeu ici et il est vrai que maintenant, quand je pense à la comédienne, il m'est difficile de penser à un autre rôle de sa filmographie (même si je l'ai trouvé bonne dans d'autres projets mais jamais aussi marquante).

Michael Biehn est lui aussi excellent en Kyle Reese. Même quand on découvre le film pour la première fois, il suffit de voir son arrivée sur Terre comparé à celle du Terminator pour se rendre compte qu'il fera partie des gentils mais bon, même si l'effet de surprises n'est guère là, le comédien a réussi à faire exister son personnage avec beaucoup de conviction. On le suit dans son histoire et il m'ait apparu si crédible qu'il a tout de suite réussi à me faire croire en son récit futuriste. On éprouve tout de suite de la sympathie pour lui tandis que son duo avec Linda Hamilton fonctionne très bien.

Le reste de la distribution est un peu en retrait mais n'en demeure pas moins tout aussi efficace. J'ai ainsi beaucoup aimé le duo de flics entre Paul Winfield et Lance Henriksen, soit le Lieutenant Ed Traxler et l'Inspecteur Vukovich. Eux aussi sont bien complémentaires. Ils incarnent des films typique des films policiers de l'époque et c’est aussi pour ça que le mélange entre récit au présent et récit futuriste fonctionne bien car le dosage est respecté et correct. D'une manière un peu plus légère (et très années 80), j'ai apprécié aussi le couple décalé Bess Motta et Rick Rossovich, respectivement Ginger Ventura et Matt Buchanan. Quant à Earl Boen en Docteur Peter Silberman, il n'a pas encore l'importance que la suite de la saga lui donnera mais son rôle me fait déjà sourire avec son regard très carré qui refuse toute autre possibilité que ce qu'il croit vrai, incarnant bien le côté sceptique que chacun d'entre nous aurait pu avoir face à cette histoire.

Après "Piranha 2 - Les Tueurs volants" (que je n'ai toujours pas vu), James Cameron signe un coup de maître pour sa seconde réalisation et s'inscrit tout de suite comme étant l'un des réalisateurs les plus prometteurs de sa génération. A partir de ce film, il n'aura de cesse de nous livrer des mises en scène soigné et pour ce premier volet de la franchise, le cinéaste réalise un long métrage techniquement excellent. Ses plans sont vraiment d'une grande richesse avec des cadres et des prises de vues que je trouve parfaite.

Dans sa façon de filmer, c'est toujours aussi efficace et dynamique même après plusieurs visionnages. Sa réalisation ne prend pas du tout de coup de vieux. Il n'y a que les maquillages et les effets visuels qui commencent à faire ressentir un peu le temps qui passe sans que cela ne me gâche le plaisir pour autant. Après, il y a des marionnettes qui font un peu faux (je pense à la scène avec l’œil blessé) et des effets spéciaux qui, comme les coiffures et les costumes, font très années 80 mais globalement, le travail de Stan Winston marque les esprits et ça fonctionne dans le film.

Le montage est lui aussi très réussi. Comme je l'ai déjà dit, il y a très peu de temps morts et aucunes scènes ne m'a semblé vraiment inutiles en soit. J'ai beaucoup aimé aussi la photographie de ce film avec le travail apporté aussi sur la lumière et sur quelques ombres qui donnent un bon effet. Quant à la bande originale composée par Brad Fiedel, elle est tout simplement aussi cultissime que son film à l'image de son thème phare toujours aussi diablement identifiable et efficace à la première écoute. J'aime beaucoup en tout cas les mélanges de sons métalliques que l'on a donné à cette musique qui s'intègre très bien dans cet univers.

Pour résumer, j'ai beau avoir vu ce film en boucle à de nombreuses reprises, je ne me lasse toujours pas de "Terminator". Avec un premier volet aussi maitrisé, cette saga s'inscrit tout de suite parmi les films qui ont marqué mon enfance et qui me font aimer le cinéma. C'est du bon gros blockbuster intelligent qui s'avère réussit dans le fond et dans la forme avec chaque scène qui a son importance. Porté par un casting excellent et une mise en scène brillante, même si aujourd'hui on ressent très fortement l'ambiance des années 80, ce long métrage reste un classique indémodable à mes yeux que je reverrais de nouveau avec grand plaisir.

5.0