Quitte à me faire du mal cinématographiquement et après avoir eu confirmation que le premier volet n'était pas fait pour moi, je me suis quand même décidé à voir "The Human Centipede 2 (Full Sequence)" dans l'unique but de pouvoir être un minimum objectif lorsqu'on évoquera dorénavant ce film devant moi.

Un minimum objectif est le bon terme... En effet, pas de miracles ici et comme je m'y attendais, je n'ai pas du tout accroché à ce nouveau scénario écrit par Tom Six. Ce dernier a quand même du entendre les réserves faites lors du premier film puisque cette fois ci, il opte pour un style nettement plus trash et plus dégueulasse dans son traitement avec un nouveau psychopathe dont la seule vue suffit pour trouver l'ensemble sale. Seulement voilà, une nouvelle fois pour moi, il n'y a aucune ambiance.

Je n'ai jamais réussi à accrocher un tant soit peu à ce long métrage. Pire, alors qu'il est un peu plus trash, voyeur et malsain que son prédécesseur, j'ai même réussi malgré tout à le trouver plus lent et plus ennuyeux. Il me ferait même "presque" remonter ma note ressentie du premier film seulement je trouve ça si mauvais que je ne vais même pas prendre cette peine et les mettre au même niveau. Je ne vois vraiment pas l'intérêt d'un tel film. Je ne suis peut-être pas aussi ouvert d'esprit que je le pensais mais ce long métrage est juste naze à mes yeux.

On aurait pu croire qu'avec le buzz du premier film, cette suite allait avoir le droit à un casting un peu plus convaincant qui sauverait peut-être les meubles mais là encore, c'est peine perdue. J'essaie parfois de trouver des points positifs aux différents films que je visionne car je n'aime pas "descendre pour descendre" (et c'est sans doute pour cela que je suis un "public facile") mais bon, là, même avec de la bonne volonté, je n'y arrive pas. L'interprétation générale est juste pathétique et à aucun moment je n'y ait cru.

Pourtant, comme son prédécesseur, Laurence R. Harvey en Martin à la tête de l'emploi pour le rôle du psychopathe mais ça cabotine tellement, c'est tellement dans la surenchère et c'est tellement peu convaincant, que même lors des scènes sensés crées un malaise, je n'ai jamais ressenti la moindre angoisse. C'est dommage car sans sauver le film, je pense qu'il y avait quand même du potentiel mais le jeu de notre "héros" est juste catastrophique comme ses collègues, mention spéciale au voisin du dessus et au pseudo médecin qui sont juste risible tant ils m'ont paru grotesque.

La mise en scène de Tom Six m'a semblé également totalement gratuite. Pour masquer ses lacunes, il opte pour un noir et blanc du plus mauvais effet qui cache bien certaines choses et tente de jouer avec la lumière et la photographie mais c'est bien trop léger comme artifice pour que cela fonctionne. Le réalisateur donne un autre style à sa franchise mais ça ne change rien à mon sens. Bien au contraire, cette impression qu'il se prend encore plus au sérieux me donne même encore plus envie de ne pas aimer ce long métrage.

J'ai beau essayer de repenser à ce film, de chercher des petits détails mais même dans la réalisation, il n'y a rien que j'arrive à apprécier. Le fait de ne vraiment pas adhérer à ce concept ne doit pas aider mais même sans cela, je trouve que le film est juste laid et ce manque d'ambiance et de tension le rend juste gratuit pour moi. Rien ne fonctionne pas même la bande originale composée par James Edward Barker, qui même en jouant avec les différents sons, ne fonctionne pas pour moi.

Pour résumer, la franchise a sans doute réussi à trouver son public puisqu'au moment où j'écris ses lignes, un troisième opus s'apprête à sortir, mais je n'en fais définitivement pas parti. Je ne regrette pas d'avoir vu "The Human Centipede 2 (Full Sequence)" (malgré cette sensation de perte de temps) car maintenant lorsqu'on l'évoquera je pourrais en parler mais ce n'est clairement pas un cinéma que j'affectionne. Toujours aussi mal écrit, mal joué et mal filmé, ce long métrage se veut trash mais il est juste vide et gratuit. J'apprécie quand le gore ou le malsain crée une tension qui peut me mettre mal à l'aise mais ici, la seule chose que j'ai réellement ressentie, c'est de l'ennui...

0,0