Je n'avais pas revu "Vengeance" depuis sa sortie en salles. J'en gardais juste un souvenir mitigé avec quand même un Johnny Hallyday pas exceptionnel mais qui avait le mérite de faire le job et de plutôt bien s'en sortir. Du coup, lorsque j'ai trouvé le dvd pas trop cher, je me suis décidé à lui laisser une seconde chance.

J'ai l'impression que j'ai bien fait dans le sens où je me suis moins ennuyé que la dernière fois face à ce scénario écrit par Wai Ka-Fai et Robert Mark Kamen d'après l’œuvre de Erwin Stoff. Maintenant, on ne va pas se mentir, l'ensemble est quand même très mou du genou et malgré quelques scènes efficaces, on est bien loin du film d'action percutant que veut nous vendre la bande annonce. L'histoire est extrêmement classique (le côté amnésique fait plus risible que véritablement originale) et tout devient vite prévisible. Très rapidement, même si il y a plusieurs petites choses intéressante, je me suis quand même bien ennuyé.

Pourtant, même classique je pense qu'on aurait pu avoir quelques choses de plus jouissif mais j'ai trouvé que c'était traité trop mollement pour véritablement me prendre. La vengeance d'un père, les triades, le français qui à son restaurant, le grand vilain sans scrupules... Tout semble avoir été déjà vu à de maintes reprises. Même les dialogues sonnent creux voir faux. Après, ça ne m'a pas empêché de suivre mais je suis arrivée une nouvelle fois jusqu'à la fin de façon pénible même si j'ai un peu plus apprécié ce second visionnage sachant que je savais à quoi m'attendre.

L'un des gros points forts du film, c'est Johnny Hallyday en Francis Costello. Comme je m'en souvenais, l'acteur n'est pas exceptionnel mais son charisme et sa classe font qu'on a quand même envie d'y croire. Tout en retenue, il trouve là un rôle qui lui va plutôt bien et même si c'est son physique et sa présence qui fait tout le boulot, je ne vais pas m'en plaindre. J'ai beaucoup aimé aussi ses amis à savoir Anthony Wong, très bon et tout aussi charismatique Kwai, Ka Tung Lam en sympathique Chu ainsi que Suet Lam en Lok, le comique de la bande qui s'en tire bien lui aussi.

Derrière cette bande, ils sont tous un peu en retrait mais font ce qu'on attend d'eux. Simon Yam en George Fung cabotine un peu et va dans la surenchère mais même si son personnage en devient vite risible (la scène du baiser dans le restaurant par exemple), j'ai quand même trouvé qu'il avait sa place dans ce casting. On la voit très peu, mais c'est sympathique aussi de voir Sylvie Testud dans ce genre de production dans la peau de Irène Thompson, même si ici, on peut sans doute plus parler d'une apparition que d'un véritable rôle.

L'autre gros point fort du long métrage, c'est la mise en scène. Johnnie To sais filmer et cela se voit. Visuellement, c'est quand même très esthétique avec une photographie et un jeu de lumière que je trouve parfait. Il y a des plans qui sont d'une très grande beauté et même si le montage est mou (ça manque vraiment de dynamisme malgré quelques bons gunfights), c'est très agréable à voir avec parfois un certain lyrisme que j’ai aimé. Chaque cadres semblent très bien pensés, parfois j'ai eu la sensation de les avoir déjà vu dans d'autres productions mais c'est beau et efficace.

C'est vraiment dommage que ça n'ait pas plus de peps car tout comme le personnage de Francis Costello, on arrive bien à se sentir dans la peau de l'étranger et je pense qu'il y avait matière à creuser davantage là-dessus plutôt que de jouer avec une pseudo amnésie et son lot de facilités qui l'accompagne. Quant à la bande originale composée par Tayu Lo, elle n'aide pas non plus à me réveiller. Elle est belle mais par moment, j'ai quand même eu la sensation qu'on me jouait une berceuse à l'image de la musique du générique de fin...

Pour résumer, j'ai bien fait d'avoir laissé une seconde chance à "Vengeance" car je l'ai un peu plus apprécié cette fois-ci. Néanmoins, c'est quand même très lent et trop long. Du coup, il y a des choses intéressantes mais je me suis quand même dans l'ensemble assez souvent ennuyé. Je retiendrais surtout un Johnny Hallyday loin d'être risible et qui fait le job en grande partie grâce à sa présence naturelle ainsi qu'une réalisation de Johnnie To impeccable qui rend quand même l'ensemble agréable à suivre.

2.5